lundi 5 mai 2008

Un séducteur est né

Normalement je devrais être casé, fini le célibat...

Je m'explique, ce matin, lever tout en tendresse avec les marques des draps imprimés sur mes coups de soleil, passage d'un débardeur avant la douche en se disant que moins y a de tissus, mieux c'est. Que nenni, ayant eu la bonne idée de m'affaler au soleil les bras derrière les tête, j'ai eu tout le loisir de griller sous les bras et dans l'intérieur de ceux ci... Bref le frottement avec l'extrémité des manches ou en l'occurrence des non manches, vous procure un sentiment de bien être, de légèreté, c'est vivifiant...

Bref la douche est ce qu'elle est, je la supporte que si elle fait moins de 12°, toute façon au contact de ma peau, elle se chauffe instantanément, mieux qu'un chauffe-eau solaire quoi. Quoique si on fait un raccourci, finalement c'est bien le concept...

Donc je me rase pour voir l'ampleur des dégâts... Bonheur, le cou brûlé, le visage tout rose par contre menton et sous le visage, rose très pâle, pour pas dire blanc...
On avance dans le bogoss là. Donc je continue de me raser et la bah vlan quoi, on se coupe, ouais histoire de rajouter un peu de couleur dans ce monde de brutes...
La dessus, je me dis qu'avec ma face de tomate, ma coupure, vu la dominante niveau teinte, un t-shirt de couleur assortie serait plus judicieux qu'une belle chemise blanche faisant ressortir le tout. Donc go t-shirt rouge, et petit gilet rouge... Manches trop courtes bien sûr sinon c'est pas drôle.

La dessus je rentre dans ma bagnole (tiens rouge Lucifer...) j'arrive à la fac, naturellement en retard. je presse le pas et pour rejoindre une copine dans le couloir, j'accélère dans le sas d'entrée.
Diantre de fichtre, quelle ne fut pas ma surprise de constater que le sol était glissant. Sapristi de sacrebleu quelle ne fut pas la surprise de la fille en face de moi de me voir me viander (et là, l'expression se viander prend tout son sens) sur le coté, dans la partie humide (et dégeu bien sur, sinon c'est moins marrant) dans un vacarme des plus sympathique.
Après m'être relevé je lui lance un "Bon on est d'accord t'as rien vu" sa seule réponse fut un rire qui en disait long...

Bref je pense que je lui plaît.
Eh oh merde ! Si avec ma gueule brûlée, ma coupure de rasoir, mon gilet trop court et ma vautre monumentale sur un sol humide et dégueulasse elle me demande pas en mariage, c'est vraiment qu'elle s'arrête au détail !

(Il n'est alors que 8h35...)


Bon c'est vrai sur ces deux là, c'est pas méga flagrant... Mais bon ça faisait archi longtemps que j'avais pas mis d'auto photo de moi...


(Là on s'en rend un peu mieux compte...)

Et là le bonheur du mec luisant grâce au lait de soin pour grand brûlés/abrutis

Il refait beau et chaud à Nort, j'hésite presque à ressortir le transat... Mais je tiens à ma vie. Bon et puis avant Tarragone faudra aussi que je me fasse couper les cheveux mais là c'est de la grande stratégie du choix de la date en fonction de la vitesse à laquelle ils poussent... Bref, jsuis en chantier, ma vie est un vrai calvaire...

2 commentaires:

DDbL a dit…

pendant ce temps, le soleil est également présent a Dublin, mais pas de folie Sidonie, on est sur une ile, donc la petite brise marine m'évite de me dénuder au soleil et de finir obligée de porter des T.shirt rouges...

Clem a dit…

Tu sais pas ce que tu loupes ! Moi depuis quelques jours j'ai mis un peu de couleur dans ma vie :)