mardi 13 septembre 2011

Quand on fait du teasing...

... Ben il faut au moins assurer derrière !!

Alors oui, il y a quelques jours sur Facebook je vous avait plus ou moins tous tenu en haleine quant à un entretien pour un poste d'assistant export trilingue que j'avais eu "près" de Chartres. Accrochez vous à votre slip, voici toute l'histoire.

Mercredi : J-2
Je reçois un appel d'un cabinet de recrutement. Un gentille dame m'explique qu'elle a bien reçu ma candidature pour un poste d'assistant export trilingue et me demande si je suis toujours free. Je répond par l'affirmative et on discute un peu. Elle m'explique que le poste est situé à La Loupe près de Chartes... Hmmm Glamour quand tu nous tiens... Tu nous lâches plus !
Donc on papote et elle me propose un entretien skype le vendredi matin. 
Je vérifies où se trouve La Loupe dans le 28... Je pleurs....

Jeudi : J-1
Le soir je gagnes Paris pour aller squatter la connexion internet de mon petit J. (fichtrement bien proportionné le garçon dites donc ! :D). N'ayant pas eu suffisamment de neurones la semaine précédente pour venir avec ma carte 12-25, je décide de descendre en voiture depuis Compiègne. Parfait, 55 minutes de trajet, 20 minutes pour me garer...

Vendredi : Jour J
L'entretien en visio se passe à merveille. Près d'1h30 tout de même de 9h30 à 10h50. A la fin ma correspondante (cabinet de recrutement) m'explique qu'elle voudrait me présenter à l'entreprise mais veux savoir si je peux me déplacer à La Loupe (près de 2h de route de Paris). J'accepte et lui demande si possible de me laisser 2h30 au moins de délai.
A 13h elle m'appelle pour me dire qu'elle essaye par tous les moyens de joindre la chef de service de l'entreprise mais en vain.
A 13h45 elle m'appelle une troisième fois pour me dire que l'entreprise souhaite me rencontrer ce même après midi. Mais qu'elle souhaite 16h.
Oh bordel... Mais mais mais j'ai pas de chemise moi ! Ben oui pour un entretien Skype, je n'étais qu'un homme tronc... J'aurais pu rester en boxer que ça ne se serait pas vu à la webcam hein... Bon, j'ai 2h15 pour me trouver une tenue correcte et m'emmener dans cette charmante commune de 3.500
 habitants à 45 minutes de Chartres... Faciiile. Pour corser le tout, il fait plus de 30° dans la capitale ! Parfait.
En même temps pour 23/25K€ annuels, je vais faire un effort.

H&M Velizy me sauve la vie pour 9,95€ ! Et j'arrive avec 25 minutes de retard (en ayant prévenu) et là c'est parti pour un bon bain chaud d'une bonne heure !

Je me présente et au bout de deux trois questions la responsable me demande : "Mais en fait, vous souhaitez un poste de commercial et pas d'assistant de ventes export non ?" Raaaaaaah l'histoire se répète ! Je lui explique que selon moi, il est primordial de commencer par un poste d'assistant pour bien assimiler les produits, les marchés, les politiques commerciales etc. Pour ensuite accéder à un poste de commercial responsable d'une zone géographique donnée (Genre Australie moi ça me va !)
On continue mais je la sens plus dedans... Au bout de quelques minutes un homme qui me semble un peu gauche rentre dans la salle. Parfait c'est le big boss ! Il est anglais je suis aux anges. On parle un peu en anglais et plaisante sur le fait que je n'ai, dieu merci, pas pris l'accent australien. 
Il arrive lui aussi très vite à la conclusion que je n'ai pas le profil d'un assistant mais d'un commercial. Et c'est parti pour le passage de pommade ! :D
En gros ils pensent que je vais m'ennuyer, que je mérite bien mieux que ça blabla. L'excuse de merde ? Non car il me dit clairement que ça l’intéresse pour son équipe commerciale. Qu'il faut qu'ils y réfléchissent et pourquoi pas me faire faire de l'assistanat pendant quelques mois puis me faire basculer vers du commercial. Oh bordel oui !!!
Il quitte la salle, je continue avec elle d'une manière on ne peut plus amicale, détendue, on déconne et bref elle me dit qu'elle va sérieusement étudier la chose puis me dit que, venant de Saint Nazaire, elle a beaucoup de relations avec des RH sur Nantes et qu'elle apprécie beaucoup mon profil, mon parcours et ma personnalité (pommade pommade) et que si ils n'arrivent pas à m'intégrer chez eux, qu'il fallait que je sois sûr qu'elle allait transmettre ma candidature.

Donc j'en suis sorti avec le sentiment suivant :
Je n'aurai certainement pas le poste (bingo ! Je ne l'ai pas eu) mais que cet entretien peut m'apporter plein de choses à l'avenir. 
Une chose est sûre, ça ma regonflé à bloc, ça m'a motivé, m'a redonné de la confiance en moi et de l'ambition ! 


There's a new man in town !

3 commentaires:

cours de français a dit…

On s'accroche!!! Allez, je vais aller danser dans les chiottes du collège...

Clem a dit…

Attends moi ! :D

DDbL a dit…

Touche moi le genoux!!!!